Nouvelle initiative! Découvrez 👉 l'Observatoire de la justice fiscale 🔭

[G7] Partout dans le monde, des milliers de personnes mobilisées pour l’annulation de la dette des pays du sud

jeudi 30 juin 2022, par Attac France

Il y a un enjeu majeur à soutenir les pays du Sud pour qu’ils puissent s’adapter aux conséquences du dérèglement climatique. Lors du G7, partout dans le monde, des milliers de personnes se sont mobilisées pour la justice climatique en exigeant l’annulation de la dette des pays du sud.

Cette action s’inscrit dans le cadre d’une mobilisation internationale, Debt for Climate, qui s’est déroulée dans plus de 20 pays. Elle fait suite à un appel issu d’une coalition de pays du sud et des MAPAs (Most Affected Peoples and Areas, les populations et zones les plus affectées).

En France

  • À Paris, une centaine d’activistes a bloqué le siège parisien du FMI. Glué·es à l’entrée du siège parisien du Fonds Monétaire international, les militant·es ont exigé l’inscription à l’ordre du jour du G7 l’annulation de la dette des pays du sud. « G7 responsable, FMI coupable. Annulons la dette pour une planète vivable ».

En Argentine

  • Un cap crucial a été franchi : les syndicats se sont associés aux luttes sociales et aux mouvements climatiques pour porter la revendication de l’annulation de la dette. « La deuda es con los pueblos y con la naturaleza ».

En Allemagne

  • À Berlin, des militant·es climat ont bloqué l’entrée du ministère des Finances. « La dette des pays du Sud est un piège colonial et un obstacle massif à la justice climatique. »

  • À Munich, l’action Debt For Climate a pris part contre BlackRock. La multinationale alimente les crises dues à la dette et au climat. « BlackRock, hypocrite, le Sri Lanka n’est pas ta colonie, la Zambie n’est pas ta colonie !"

  • À Elmau, les militant·es climat ont pu présenter les revendications de la campagne Debt For Climate aux portes du G7. Face à elles et eux, les dirigeants qui conduisent, de leur château luxueux, le monde au désastre.

En Roumanie

  • À Bucarest, devant le siège du FMI également, les militant·es climat ont revendiqué l’annulation de la dette des pays du Sud afin de pouvoir mettre en place une réelle transition écologique.

Au Panama

  • Au Panama, il y avait également une marche pour la justice sociale et climatique, en lien avec la campagne Debt For Climate. « Stop au néocolonialisme et à la destruction de nos territoires ».

Aux États-Unis

  • À Philadelphie, aux États-Unis, les militant·es ont protesté devant le siège local du FMI. « Ne faisons pas de promesses dans le vide ».

En Serbie

  • À Belgrade, les militant·es Extinction Rebellion ont manifesté devant la Banque Mondiale. « Après des siècles d’exploitation, de colonialisme et d’ignorance des dommages climatiques, il est temps de rendre justice et d’annuler toutes les dettes sans condition. »

En Afrique du Sud

  • À Johannesburg, les militant·es de Fridays For Future ont protesté devant le consulat américain. « C’est la 2e phase de la domination coloniale impérialiste du Nord global sur nous ici dans le Sud global. Et nous n’allons plus le supporter ! »

Pour l’annulation de la dette, rejoignez la campagne !

Pour libérer les peuples du fardeau de la dette, pour financer les politiques de bifurcation écologique, pour la justice climatique, il faut annuler les dettes et reconnaître la dette écologique du Nord envers le Sud ! Rejoignez-nous !

J’agis avec Attac !

Je m’informe

Je passe à l’Attac !

En remplissant ce formulaire vous pourrez être inscrit à notre liste de diffusion. Vous pourrez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent en fin des courriels envoyés. Ces données ne seront pas redonnées à des tiers. En cas de question ou de demande, vous pouvez nous contacter : attacfr@attac.org