Un mouvement climatique sans précédent

jeudi 30 avril 2015, par Attac France

Du 30 novembre au 11 décembre 2015, la France accueille, au Bourget, la 21e Conférence sur le changement climatique. Ces négociations doivent être l’occasion de mettre l’ensemble des gouvernements et collectivités devant leurs responsabilités et leurs contradictions. Au-delà des discours et des engagements rarement suivis d’effets, des politiques de transition écologique et sociale doivent s’enclencher à tous les niveaux : international, régional, national et local.

« Paris 2015 » doit surtout être une étape majeure en vue de la construction d’un mouvement pour la justice climatique sans précédent. Ce sera une caisse de résonance pour faire avancer nos luttes. Nous ne nous apitoierons pas sur les piètres résultats des négociations. En décembre, à Paris, nous porterons un message clair : nous, associations, syndicats, mouvements sociaux, citoyen.ne.s, sommes uni.e.s face au changement climatique et à ses responsables, multinationales et gouvernements. Nous sommes déjà engagés dans des processus d’élargissement des alternatives locales, notamment dans les Alternatiba, et, quels que soient les résultats de la « bataille de Paris », nous nous engageons à poursuivre la lutte en 2016 et au-delà.

Dans cet article, nous vous proposons un tour d’horizon des temps forts prévus dans les mois à venir pour atteindre ces objectifs.

Les mobilisations sont portées par la Coalition Climat 21, qu’Attac a contribué à mettre sur pied et dans laquelle nous sommes fortement impliqués. La coalition compte plus de 100 organisations membres : des syndicats, des associations de défense de l’environnement, des droits humains, de solidarité internationale, des groupes de foi, des organisations de jeunesse… Les 14 et 15 février 2015, un week-end de préparation a réuni plus de 300 militant.e.s à Créteil. Les participant.e.s y ont proposé et animé des dizaines d’ateliers. Le dynamisme de ces rencontres traduit le fort investissement des organisations membres de la coalition et de nombreux groupes et militant.e.s locaux. Un investissement qui ne se dément pas au niveau international, comme nous avons pu le constater lors des réunions organisées avec nos partenaires internationaux à Tunis durant le Forum social mondial.

30 & 31 mai : 1 000 initiatives pour le climat

Le dernier week-end de mai sera le premier grand moment de mobilisations décentralisées en France et à l’étranger sur la route de Paris 2015 : les causes et les responsables des dérèglements climatiques seront principalement ciblés. Un kit de mobilisation, des supports de communication et une carte des initiatives sont disponibles sur le site de la Coalition. Coté Attac, nous prévoyons notamment des actions contre le requin Total, qui tient son Assemblée générale le 29 mai. Un appel à mobilisations a été lancé fin mars. Nous invitons nos comités locaux, nos adhérents et sympathisants à répondre à cet appel en initiant des rencontres, en lien avec les luttes locales, dans les villes, villages, quartiers, lieux de travail et d’étude pour échanger et construire un grand mouvement citoyen qui impose des choix politiques à la hauteur des enjeux.

26 & 27 septembre : le week-end des alternatives

Au cours de ce week-end, nous appelons à promouvoir les alternatives citoyennes en faveur d’une transition écologique, sociale et démocratique sur l’ensemble du territoire. Ce week-end sera marqué par l’arrivée du tour-tandem d’Alternatiba à Paris, à l’occasion d’Alternatiba Île-de-France. D’autres Alternatiba se tiendront en région. C’est aussi le week-end choisi pour la seconde édition de la « journée de la transition », organisée par le collectif pour une transition citoyenne, dont Attac est membre.

28 & 29 novembre : marches historiques pour la justice climatique

Pour exprimer l’urgente nécessité de politiques ambitieuses en faveur de la lutte contre les dérèglements climatiques, nous nous mobiliserons massivement à Paris et dans de nombreuses villes de France et du monde, ces samedi 28 et dimanche 29 novembre. L’objectif : mettre le maximum de monde en mouvement en organisant les plus grandes marches pour la justice climatique de l’histoire.

30 novembre – 11 décembre : multiplions les actions et initiatives à Paris

Les négociations sur l’aéroport du Bourget seront l’occasion de multiplier les initiatives et actions thématiques. Pendant les quinze jours du sommet, la Coalition Climat 21 s’efforcera d’accueillir dans les meilleures conditions des délégations venues de France et d’ailleurs, notamment les caravanes de marcheurs, de pèlerins et de cyclistes. Des espaces de convergence et de débats seront ouverts pour l’organisation de forums et d’un village mondial des alternatives. Lors de la seconde semaine des négociations, du lundi 7 au vendredi 11 décembre, les ministres et les chefs d’État arriveront progressivement sur Paris, faisant ainsi grimper la tension dramatique et médiatique. Ce sera l’occasion de multiplier les actions visant les multinationales, leurs lobbies et les avocats des fausses solutions.

12 décembre : changeons le système, pas le climat

Que les négociations se terminent le vendredi 11 décembre au soir ou qu’elles perdurent au-delà, nous refuserons le rôle de spectateurs et de commentateurs : nous imposerons dans l’espace public nos solutions, notre mouvement et ses perspectives. Le samedi 12 décembre, nous reprendrons alors la rue pour une action de masse, non violente et déterminée, rassemblant des dizaines de milliers de personnes. La colère née des errements et des limites des négociations viendra nourrir cette journée d’action et galvaniser les énergies : « vous, les gouvernements, vous parlez et négociez sans déboucher. Vous, les multinationales, vous orientez les négociations à votre profit. Nous, citoyen.ne.s, nous marchons et agissons pour changer de système. Nous ne vous lâcherons pas ».

Ainsi, point de déception et de gueule de bois en fin des négociations, mais l’énergie et la détermination communiquées par des mobilisations citoyennes réussies.

Informations complémentaires

P.-S.

Cet article a été publié dans le numéro 101 de Lignes d’Attac. Pour vous abonner à Lignes d’Attac, le journal de l’association Attac, vous pouvez vous rendre sur cette page : Abonnez-vous au journal Lignes d’Attac.

Photo : Pierre Baëlen, Greenpeace.