Consensus d’action pour le « D12 »

mercredi 9 décembre 2015, par Coalition Climat 21

La journée du 12 décembre (« D12 ») mettra en évidence la diversité de la Coalition Climat 21 et du mouvement pour la justice climatique, qui fonctionne sur deux jambes : la résistance et les alternatives citoyennes, vraies solutions à la crise climatique.

Au moment même où les représentant.e.s des gouvernements du monde entier quitteront la COP 21, il est important de montrer que nous sommes déterminé.e.s à poursuivre nos mobilisations, nos résistances et nos engagements après la COP. Pour construire un futur juste et durable, notre mouvement pour le climat doit s’amplifier, se renforcer et se multiplier. Il doit permettre à chacun.e de trouver sa place, en particulier celles et ceux qui sont directement affecté.e.s par le changement climatique.

Nous voulons avoir le dernier mot

Nous agirons tout au long de la journée avec calme et détermination, dans un esprit de construction et de résistance.

Nous sommes celles et ceux que nous attendions

Nous appartenons à des organisations et à des collectifs extrêmement variés. Cette diversité est notre richesse et notre force, à laquelle nous tenons. Nous nous engageons tou.te.s à respecter ce consensus d’action, qui est la garantie que nous prendrons soin de notre diversité, pour renforcer notre mouvement.

Nous sommes là pour durer, nous sommes la solution

Nous nous mobilisons pour construire un futur vivable, durable et juste. Certaines de nos actions cibleront des lieux et bâtiments symboliques. Nous ne dégraderons rien, nous ferons uniquement usage de méthodes et techniques non-violentes et pacifistes pour montrer notre détermination, et nous ne participerons pas à la surenchère. Nous sommes attaché.e.s à garantir la sécurité des individus présents sur les lieux de nos actions. Par notre présence, notre nombre et notre cohésion, nous montrerons que nous sommes la solution.

Nous voulons construire un futur juste et durable

Nous nous opposons à toute tentative de récupération de notre mobilisation à des fins nationalistes, réactionnaires ou violentes. Nous nous appuyons sur des décennies de luttes et de mobilisations pour la justice climatique et sommes solidaires du mouvement global pour le climat et la transition, comme nous sommes solidaires des luttes contre toute forme de domination et d’injustice.