État d’urgence climatique

Après la COP 21, la lutte contre les énergies fossiles et pour la transition doit s’amplifier, avec notamment la mobilisation contre le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, mais aussi la très probable ré-attribution du permis d’exploration de gaz de schiste de Montélimar au pétrolier Total.

En mai, nous participerons aux actions prévues avec la campagne internationale « Libérons-nous des énergies fossiles » ; en octobre une journée contre l’EPR de Flamanville est prévue.

Toute l’année nous travaillerons à faire converger les luttes contre le chômage et le dérèglement climatique avec des actions partout en France et des conférences régionales autour des « emplois climatiques ».