7 façons de participer à « Tunis étendu »

dimanche 17 février 2013, par Attac France

A - Configurations organisationnelles

1 - Toute organisation, tout collectif, tout réseau …

… peut monter une activité en son nom propre. Cette non obligation d’avoir des partenaires est cohérente avec l’organisation du FSM à Tunis même où toute entité organisationnelle associative et/ou syndicale est libre de monter une activité : « Tunis étendu » c’est l’extension de l’évènement FSM à toute entité en toute localisation du monde.

2 - FSL ou « FSM étendus »

Dés lors qu’en une même localisation plusieurs activités impliquant plusieurs entités organisationnelles sont organisées [1], un Forum Social Local (FSL) - parfois appelé lors de l’étape Dakar « FSM étendu » - peut alors être constitué. L’intérêt de cette configuration est de créer une dynamique locale, d’augmenter la visibilité, de créer des convergences, etc.

B- Types d’activité

3 - Activités en local

Une activité en local peut être de toute nature : réunion-débat, projection-débat, fête altermondialiste, manifestation/animation de rue, visite d’un lieu lié à une alternative concrète, conférence de presse, émission à partir d’une radio ou d’un media alternatif, fête altermondialiste, débat basé sur l’utilisation en différé de l’enregistrement d’une activité s’étant déroulé à Tunis etc. A noter que des activités préparatoires peuvent être organisées en amont de l’évènement de Tunis [2].

4 - activités à distance « local – Tunis »

On distingue 3 type d’activités à distance de type « local - global » :

  1. la télé-rencontre (visioconférence, audioconférence, …) « échos de Tunis » entre une localisation et des personnes de la localisation présentes à Tunis en délégation,
  2. la télé-rencontre (visioconférence, audioconférence, …) sur une thématique particulière entre une localisation et un ou des intervenants présents à Tunis,
  3. la télé-participation (vidéo, audio, chat, …) à une activité centrée à Tunis. Cette activité peut être un atelier ou un séminaire mais aussi une assemblée de convergence pour l’action. Cette télé-participation peut impliquer plusieurs localisations dans le monde. Pour être plus participative qu’un simple streaming (dont la qualité nécessite en général un « plan B »), une télé-participation suppose un relais dans la salle de Tunis (via chat par exemple) et si possible une intégration préalable à l’organisation de l’activité de Tunis.
5 - activités à distance « local – local »

Une activité à distance de type « local - local » implique deux, voire plus, localisations dans le monde. Il s’agit en général en général d’une télé-rencontre (visioconférence, audioconférence, …) sur une thématique.

6 - Délégation et restitutions

L’envoi de délégations à Tunis permet aussi d’organiser au retour des activités de restitutions rendant compte des activités s’étant déroulé à Tunis. Ces délégations peuvent également porter témoignage des rencontres qu’elles ont effectuées en marge du forum sur des lieux et avec des acteurs des luttes et de la transformation sociale en Tunisie.

C- Visibilité

7 - Se rendre visible !

Quelles que soient ses façons de participer à « Tunis étendu », il importe grandement de les déclarer sur le site fsm2013.org (si besoin des aides seront fournies) :

  1. du point de vue de la visibilité médiatique, donc de l’impact du FSM, elles pourront ainsi être comptées
  2. du point de vue de la logique même du FSM qui cherche à créer des liens et des convergences, ces inscriptions sont indispensables pour créer des activités à distance, notamment de télé-participation et « local – local » [3], permettant ainsi d’étendre l’agglutination jusqu’ici consacrée aux activités se déroulant sur le site central de l’évènement FSM. 

 

 

Notes

[1Bien évidemment, aucune entité ou activité ne peut prétendre « représenter » « Tunis étendu » au détriment d’autres

[2Par exemple dans le cadre de la journée de préparation du 26 janvier lancée par le FALDI (Forum des Associations Démocratiques de l’Immigration)..

[3Cela peut aussi booster les activités en « local » dans la mesure où c’est un moyen de se rendre compte que d’autres organisations de sa propre localisation ou de sa région participent aussi à « Tunis étendu ».