Davos : le véritable bilan des multinationales françaises

mercredi 16 janvier 2019, par Dominique Plihon, Pierre Grimaud

Les multinationales vont se réunir à nouveau à Davos du 22 au 25 janvier 2019 en invitant les dirigeants politiques en totale collusion avec elles. Pour le mouvement altermondialiste, cet évènement annuel, largement médiatisé, est une provocation car cette oligarchie est responsable de la crise économique, sociale et écologique.

L’Observatoire des multinationales a publié, en juin 2018, un rapport très instructif sur « Le véritable bilan annuel des grandes entreprises françaises ». En s’appuyant sur ce travail, Attac va publier à l’occasion du sommet de Davos, et du « Choose France Summit » une analyse sur le coût de « nos chères multinationales » pour la société et la planète. L’accent sera mis sur trois types de coûts.

En premier lieu, les multinationales françaises contribuent aux inégalités sociales et au chômage : de 2010 à 2017 : les dividendes des sociétés du CAC 40 ont augmenté de 44%, les rémunérations patronales de 32%, les salaires moyens de 22%, leurs effectifs mondiaux de 2.4% … et leurs effectifs en France ont baissé de 20%. Ainsi, le chiffre d’affaires de Michelin a augmenté de 22%, tandis que ses effectifs en France décroissait dans les mêmes proportions ; le salaire moyen d’un patron du CAC40 était de 4.68 millions d’euros en 2017 ; autre exemple, il faut 251 ans pour un salarié de Carrefour pour gagner autant que son PDG, 201 ans dans le cas de Renault, …

Deuxième coût pour la société : les entreprises du CAC40 sont les championnes de l’évitement fiscal : selon la direction du Trésor, le taux d’imposition effectif brut des grandes entreprises était en 2014 de 26%, contre 32% pour les PME. En 2017, le CAC40 avait 16 240 filiales, dont 2 469 localisées dans des territoires identifiés comme des « paradis fiscaux et judiciaires », soit une moyenne de 427 filiales par groupe.

Last, but not least, les dégâts écologiques de « nos multinationales » sont considérables : en 2017, 22 entreprises du CAC40 ont déclaré des émissions de gaz à effet de serre en hausse. 1.29 milliard : c’est le nombre de tonnes de gaz à effet de serre émises dans l’atmosphère par 37 groupes du CAC 40, selon l’Observatoire des Multinationales. Ce qui équivaut aux émissions combinées de la France, de l’Allemagne et des Pays-Bas.

Plus d’informations sur multinationales.org.

Lire le texte complet de l’appel.

Attac France protège vos données. Vos informations personnelles resteront privées, ne sont pas divulguées à des tiers et seront conservées de manière sécurisées. Si vous l’avez demandé, vous recevrez des informations sur les mobilisations d’Attac ; il est possible de vous en désinscrire à n’importe quel moment.

Si vous souhaitez modifier ou supprimer des informations vous concernant, vous pouvez nous contacter à l’adresse attacfr@attac.org.

J’agis avec Attac !

Je m’informe

Je passe à l’Attac !

En remplissant ce formulaire vous pourrez être inscrit à notre liste de diffusion. Vous pourrez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent en fin des courriels envoyés. Ces données ne seront pas redonnées à des tiers. En cas de question ou de demande, vous pouvez nous contacter : attacfr@attac.org