24-27 août : Toulouse - Université citoyenne d’Attac France

La crise qui ne cesse de s’amplifier dévoile l’échec d’un système fondé sur la marchandisation de tous les espaces de la vie et de la planète. L’austérité sans limite, présentée comme la seule manière de concevoir l’avenir, menace les droits fondamentaux, précarise le travail et démantèle la protection sociale, dégrade la nature et met à mal une démocratie déjà bien chancelante.

Face à ce constat plus que préoccupant, l’université d’été d’Attac, ouverte à toutes et à tous, sera un moment chaleureux et festif lors duquel la réflexion et le débat pourront largement s’exprimer et s’enrichir.

Nous travaillerons ensemble à l’élaboration de convergences et de propositions alternatives porteuses de logiques solidaires, écologiques, démocratiques et humaines. Cette université d’été créera un espace où la force de nos convictions altermondialistes élargira le champ des possibles et aiguisera notre exigence démocratique, afin de remettre en cause l’horizon indépassable du capitalisme.

Cette université se situera dans la dynamique des moments forts d’Attac, au lendemain de la Conférence Rio+20 sur l’économie verte, au cœur de la campagne pour l’audit de la dette, à six mois du prochain Forum social mondial qui aura lieu en Tunisie.

Elle favorisera la participation d’acteurs des nouveaux mouvements contestataires qui du Caire à New York, en passant par Madrid, Tunis et Dakar, se sont manifestés, tissant les convergences et initiant les transitions indispensables.

Nous nous retrouverons pour quatre plénières :
- Peut-on refonder l’Europe ?
- Pour une transition écologique, faut il sortir du capitalisme ?
- Vers une refondation démocratique.
- Les mouvements sociaux face aux politiques d’austérité.

Avec la participation (sous réserve de confirmation) de Pablo Solon, Edgar Morin, Geneviève Azam, Paul Ariès, Marianna Mortagua (Attac Portugal), Jacques Généreux, Etienne Balibar, Esther Jeffers, Yves Sintomer, Cristina Asensi, Gus Massiah, Alexis Passadakis (Attac Allemagne),... Plus de quarante ateliers sont prévus, regroupés dans six filières thématiques : Comprendre et dépasser le capitalisme / Europe, stratégies et résistances / D’un bout du monde à l’autre, luttes, indignations et exigences démocratiques / Les alternatives concrètes /Dette sociale, dette financière, dette écologique.