Séminaire du conseil scientifique d’Attac, « Le commun : une nouvelle théorie de l’agir politique démocratique ? »

Dans le cadre du séminaire « Crise globale et mouvement des places : vers un "nouveau demos" ? », le conseil scientifique d’Attac organise le 21 mai 2014 à 19 h au café-restaurant Le Lieu dit (6 rue Sorbier — 75020 Paris) :

Pierre Dardot et Christian Laval : « Le commun : une nouvelle théorie de l’agir politique démocratique ? », discutant : Hervé Le Crosnier (Vecam)

« Le Commun », de Pierre Dardot et Christian Laval, est un livre important pour la gauche et les mouvements sociaux. Car « les combats pour la ’démocratie réelle’, le ’mouvement des places’, les nouveaux ’printemps’ des peuples, les luttes étudiantes contre l’université capitaliste, les mobilisations pour le contrôle populaire de la distribution d’eau ne sont pas des événement chaotiques et aléatoires, des éruptions accidentelles et passagères, des jacqueries dispersées et sans but,. Ces luttes politiques obéissent à la rationalité politique du commun, elles sont des recherches collectives de formes démocratiques nouvelles ». L’ouvrage propose alors une théorie rigoureuse de l’agir politique démocratique dont la thèse majeure pourrait être résumée en une phrase : « ce n’est pas la communauté politique qui garantit une fois constituée une activité de mise en commun prenant place à l’intérieur d’un cadre préexistant, c’est au contraire l’activité de mise en commun qui fait exister le commun de la communauté politique ». Contre toute analyse essentialiste ou identitaire, la très foisonnante étude historique, anthropologique, juridique et philosophique de Dardot et Laval montre que « ce sont les pratiques renouvelées de l’usage du commun qui réalisent l’institution continuée du commun ».

Café-restaurant « Le Lieu dit » : 6 rue Sorbier — 75020 Paris. 01 40 33 26 29. Accès : métro Ménilmontant (ligne 2) ou Gambetta (ligne 3) ; bus no 96.