Notre-Dame-des-Landes 2015 : le rassemblement annuel au cœur de la lutte contre le réchauffement climatique

On danse… et on pense…

Le printemps est là. Météo parfois capricieuse, mais ZAD splendide, plus active et foisonnante que jamais : ouverture de l’épicerie, projets collectifs (tonte des moutons, semailles de blé noir…), réoccupation d’une ferme abandonnée depuis 2 ans.

Nous sommes cette année dans une période de grande incertitude sur les suites politiques et juridiques de la lutte : les recours sont en effet toujours en attente. Tous les militants doivent se tenir prêts face aux mauvais coups des porteurs du projet, toujours en embuscade : une famille est notamment expulsable dans les 18 mois…

Il est plus nécessaire que jamais de se (re)mobiliser face aux différentes échéances. De manière positive : engagement dans la préparation et la réalisation du rassemblement des 11 et 12 juillet, pour les plus éloignés ; soutien aux travaux collectifs, pour les plus proches. Mais aussi et toujours, de manière défensive en cas de menaces immédiates sur la ZAD, ou pour l’annulation du classement sans suite de la plainte des personnes gravement blessées par la police lors de la manifestation du 22 février 2014, à Nantes.

Nous ne sommes pas seuls : la contestation des petits et grands projets inutiles (GPII) prend de l’ampleur en France, en Europe, et au-delà. Le modèle de développement et de société sur lequel ces GPII reposent est vivement contesté par les mouvements de résistance. Le rassemblement des 11 et 12 juillet participe à la convergence des luttes de résistance aux GPII. Une plainte commune aux mouvements d’opposition aux GPII a notamment été déposée auprès du Tribunal permanent des peuples (TPP).

Enfin, notre rassemblement s’inscrit explicitement et fermement dans la lutte contre le réchauffement climatique : “chauffe la lutte, pas le climat”. C’est l’une des étapes de l’été vers la COP 21 : une raison de plus pour nous rejoindre !

Les grands thèmes

  • la lutte de Notre-Dame-des-Landes (y compris les stratégies de la lutte), l’avenir de la ZAD ;
  • les autres GPII ;
  • l’agriculture, dont les fermes usines ;
  • le climat et la COP 21 ;
  • la libéralisation dans la mondialisation et le TAFTA ;
  • l’aménagement du territoire.

Pour en savoir plus http://www.notredamedeslandes2015.org.

PDF - 600.8 ko