Venez soutenir Thomas Coutrot, faucheur de chaises HSBC et BNP, convoqué au commissariat de Paris 11e

Alors que BNP Paribas détient toujours 7 filiales dans les Îles Caïmans où ses clients bénéficient d’un taux d’imposition, et de droits de successions égaux à zéros, le faucheur de chaise Thomas Coutrot, porte-parole d’Attac France, est convoqué au commissariat de Police du onzième arrondissement de Paris.

Rappel des faits

La fraude et l’évasion fiscale coûtent chaque année de 60 à 80 milliards d’euros à l’État Français. Malgré les scandales (Cahuzac, Luxleaks, Swissleaks...) et les effets d’annonce, ce montant n’a diminué qu’à la marge. Les grandes banques françaises et internationales, qui jouent un rôle clé dans l’industrie de l’évasion fiscale, n’ont toujours pas changé leurs pratiques.

Le jeudi 12 février 2015, suites aux révélations dites « SwissLeaks », des militant.e.s de Bizi ! ont saisi 7 chaises dans l’agence HSBC de Bayonne pour exiger le remboursement de 2,5 milliards d’euros que la banque doit au fisc français.
Le 7 mars, Attac menait une action similaire en réquisitionnant 5 chaises dans l’agence BNP Paribas de Paris Voltaire pour exiger la fermeture des 7 filiales de la banque aux îles Caïmans.

Après les Amis de la Terre et Solidaires Finances Publiques, après Edgar Morin, Patrick Viveret, Susan George, Alain Caillé et Claude Alphandery, des centaines de personnes se sont déjà déclarées complices en se faisant photographier assis sur les chaises HSBC et BNP Paribas.

Le 19 mai 2015, date limite de la déclaration d’impôts 2015 au format papier, des militant.e.s d’Attac se sont rendus au centre des finances publiques de Saint Sulpice à Paris pour remettre en main propre une chaise BNP Paribas et une HSBC à des agents des finances publiques.

Un nouvel épisode attend aujourd’hui les chaises

Alors que BNP Paribas détient toujours 7 filiales dans les Îles Caïmans où ses clients bénéficient d’un taux d’imposition, et de droits de successions égaux à zéros, le faucheur de chaise Thomas Coutrot, porte-parole d’Attac France, est convoqué au commissariat de Police du onzième arrondissement de Paris.

Afin de montrer que la justice se saisit de la mauvaise cible, nous vous invitons à venir soutenir Thomas le 10 juin 2015 à 8h30 devant l’agence BNP Paribas située au 177 Avenue Ledru Rollin, 75011 Paris (métro Voltaire). Nous nous rendrons à pieds jusqu’au commissariat situé à 250 mètres de l’agence.

Tant que HSBC n’aura pas remboursé et que BNP Paribas n’aura pas fermé ses filiales aux îles Caïmans, nous utiliserons ces chaises pour mieux dénoncer ces banques qui dépouillent l’État français, empêchent la transition et imposent les politiques d’austérité aux populations.