Lyon : « PPP à la Barre » – débat public sous forme de procès

PPP à la Barre : débat public sous forme de procès. Nouvelle expérience pédagogique. Tirage au sort des jurés dans la salle avant le début des débats.

Jeudi 7 avril 2016 de 16 h à 20 h à Lyon, Amphithéâtre Leclair (14 avenue – Berthelot 69365 Lyon).

Inscription obligatoire : https://www.weezevent.com/ppp-a-la-barre.

Dans un décorum de cour d’assises, il s’agit de débattre sur le rôle des Partenariats Public Privé (PPP), de dégager les arguments pour et contre autour de cet outil juridique qui engage la conception des projets. Des spécialistes des PPP seront amenés à présenter leurs arguments devant des juges judiciaires et un public divers (étudiants, élus, professionnels).

La mise en scène comprend :

  • Présidente : Anne-Sophie de Lamarzelle, Vice-présidente chargée de l’application des peines du Tribunal de Grande Instance de Saint-Etienne
  • Avocat général : Eric Mazaud, Procureur de la République du TGI de Cusset
  • Avocat de la défense : Gilles Le Châtelier, Avocat associé chez ADAMAS
  • Juge présidant la séance : à confirmer
  • Greffier : étudiant(e) en Master
  • Jurés : tirés au sort dans la salle avant le début des débats

Grands témoins :

  • Xavier Bezançon, Délégué général du syndicat national des Entreprises Générales de France BTP
  • Denis Dessus, Vice-président Conseil National de l’Ordre des Architectes
  • Bruno Faivre d’Arcier, Professeur émérite à l’Université de Lyon, Laboratoire Aménagement Économie Transports
  • Alain Hue, Expert financier, fondateur et dirigeant de Finance Consult, société spécialisée dans le conseil financier et fiscal au secteur public
  • Michel Madar, Directeur du pôle Achat public de Crop and Co
  • Rozenn Perrot, Economiste, membre du Conseil d’Administration et du Conseil Scientifique d’Attac France

Les PPP sont « accusés » de 3 chefs d’accusation :

  1. Le PPP coûte plus cher que les autres montages.
  2. Le PPP ne serait pas un outil de performance.
  3. Le PPP marque une perte de maitrise de la part du service public.
PNG - 326.8 ko