Les Mureaux - Ciné-Débat : La Sociale

Ciné- débat « La Sociale »

( 6€ l’entrée)
avec Nicolas Da Silva , docteur en économie, spécialisé dans la santé et maître de conférences à l’université Paris-Nanterre

En racontant l’étonnante histoire de la Sécu,

La Sociale rend justice à ses héros oubliés, mais aussi à une utopie toujours en marche et dont nous bénéficions encore.

Un vibrant et passionnant plaidoyer pour la sécurité sociale et l’un de ses fondateurs injustement oublié, Ambroise Croizat.

Il y a 70 ans, les ordonnances promulguant les champs d’application de la sécurité sociale étaient votées par le Gouvernement provisoire de la République.

Un vieux rêve séculaire émanant des peuples à vouloir vivre sans l’angoisse du lendemain voyait enfin le jour. Le principal bâtisseur de cet édifice des plus humanistes qui soit se nommait Ambroise Croizat. Qui le connait aujourd’hui ?

70 ans plus tard, il est temps de raconter cette belle histoire de « la sécu », d’où elle vient, ce qu’elle est devenue, et ce qu’elle pourrait devenir.

En cette année de choix politiques, Gilles Perret, réalisateur de La Sociale, convoque historiens, sociologues, hospitaliers, syndicalistes ...à l’appui de son système profondément humaniste et efficient. Archives et actualités montrent comment il fallait organiser rationnellement une société juste et solidaire. Pas de liberté sans protection. Pas d’égalité sans solidarité.

Une histoire peu ou pas racontée jusqu’à ce jour, même si elle nous concerne tous.

L’histoire d’une lutte qui n’est jamais finie.

Sécurité sociale : la solidarité en actes

Le droit à se soigner pour tous et toutes, sans condition de ressources : voilà ce qui est au fondement de la création de la sécurité sociale :

Chacun y contribue selon ses moyens, chacun en bénéficie selon ses besoins.

Les jeunes sont solidaires des anciens, les cotisations des plus riches permettent aux plus démunis de se soigner : l’idée toute simple qu’une société doit assurer à chacun ses droits élémentaires.

Mais depuis la création de la sécu, les régressions se sont succédées : baisse des remboursements dentaires et optiques, hausse du ticket modérateur, forfait hospitalier, franchises, déremboursements de médicaments …

Pour les justifier, on nous dit : « La santé n’a pas de prix, mais elle a un coût ». « La pression des prélèvements obligatoires est insupportable » « Il faut que les gens se responsabilisent »

Comme si ceux qui se soignent le faisaient par plaisir !

Et surtout, la santé devient un marché qui permet de juteux bénéfices : cliniques privées, laboratoires pharmaceutiques prospèrent pendant que les hôpitaux publics sont démantelés et que de plus en plus de gens renoncent à se soigner. Mais ce n’est pas une fatalité !

Défendons le droit aux soins pour tous, hommes, femmes, enfants, pauvres, riches, français, immigrés !



À propos du comité local organisateur

Attac 78 Nord

J’agis avec Attac !

Je m’informe

Je passe à l’Attac !

En remplissant ce formulaire vous pourrez être inscrit à notre liste de diffusion. Vous pourrez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent en fin des courriels envoyés. Ces données ne seront pas redonnées à des tiers. En cas de question ou de demande, vous pouvez nous contacter : attacfr@attac.org

Notre agenda