Ende Gelände ! Arrêtez de creuser, laissez-le charbon sous terre !

La Rhénanie sera la cible d’une action de désobéissance civile de grande ampleur cet été, juste avant le début des négociations sur le climat à Paris. Des groupes locaux appellent les citoyens de toute l’Allemagne et des autres régions d’Europe à se mobiliser le week-end du 14-16 août pour, tou·te·s ensemble, barrer la route aux plus grandes excavatrices de charbon du monde. Cette immense action a été baptisée « Ende Gelände », ce que l’on peut traduire par « Stop ! On n’ira pas plus loin ».

Protéger le climat, c’est possible il est temps de s’y mettre !

Que ce soit au sommet du G7 cet été en Bavière ou à la conférence des Nations Unies sur le climat en décembre à Paris, les politiciens vont exprimer à plusieurs reprises leurs inquiétudes au sujet du changement climatique. Il y a cependant un gouffre entre leurs paroles et leurs actes. Les profits à court terme des compagnies du secteur de l’énergie seront une fois de plus prioritaires au détriment du bien commun. Le système économique qui est à l‘origine de la catastrophe climatique est maintenant supposé résoudre le problème. Pendant ce temps, les chances d‘éviter un changement climatique incontrôlable s’amenuisent.

Nous disons « ça suffit ! ». Nous en avons assez d‘assister passivement à la destruction des moyens de subsistance de millions de personnes et de voir comment les inégalités sociales déjà considérables vont encore augmenter en raison du changement climatique. La réponse de l‘Europe face au changement climatique consiste à élever les murs de la forteresse Europe. Elle devrait plutôt se soucier des causes du changement climatique et en assumer la responsabilité. Partout dans le monde des gens s‘opposent aux compagnies du secteur de l‘énergie pour que les combustibles fossiles restent sous terre. Il y a de nombreuses preuves de résistance et de courage : des barricades ont été construites à proximité de puits de fracturation hydrauliques, des voies ferrées ont été bloquées pour arrêter des trains de transport de charbon, des cabanes dans les arbres ont servi à protester contre des oléoducs, des canoës et du matériel d‘escalade ont été utilisés contre des cargos de charbon ou pour arrêter la destruction de zones de sables bitumineux. Tous se battent pour un avenir renouvelable.

Cette année les chances de sortir du charbon sont plus importantes que jamais. La pression de l‘opinion publique a déjà porté ses fruits. Le gouvernement allemand travaille sur une loi visant à abandonner l‘extraction du charbon et les autorités locales posent des limites à l‘expansion des mines à ciel ouvert.

C’est le moment de résister et d’agir ! Notre action : Ende Gelände – laissez le charbon sous terre !

Pendant le week-end du 14 au 16 août 2015, une action de désobéissance civile doit entraîner la fermeture des mines à ciel ouvert en Rhénanie. Notre action fera preuve de diversité, de créativité et d‘ouverture d‘esprit. Il y aura différentes façons de participer, avec des personnes à proximité de la mine et d‘autres qui bloqueront le travail dans la mine ainsi que les mineurs. Nous disons : ça suffit, il faut arrêter là !

Ensemble pour une action de masse

Nos récents succès montrent qu‘ensemble nous pouvons obtenir beaucoup : de la sortie du nucléaire à l‘abandon de projets de 15 nouvelles centrales thermiques au charbon. Notre mobilisations fait partie de nombreux actes de résistance comme ceux contre les mines de charbon en Lusace et en Rhénanie, les chaînes humaines anti-charbon et les barrages dans la région du Wendland pour une transition énergétique. Nous nous mobilisons aussi contre la précarité énergétique, pour de meilleures conditions de travail dans le secteur de l‘énergie renouvelable et en solidarité avec ceux qui sont les premiers touchés par le changement climatique en raison de la surconsommation de combustibles fossiles dans l‘hémisphère nord.

Nous faisons partie du mouvement mondial qui réclame une justice climatique et une transition énergétique mondiale.

Légitime et nécessaire

Notre action va enfreindre la loi. Nous l’annonçons ouvertement, convaincu que face au changement climatique irréversible, cette désobéissance est légitime et nécessaire pour empêcher les pires effets du changement climatique. Protéger le climat, c’est possible, il suffit de s’y mettre !

Une résistance est nécessaire

Le cas des Conférence climat de l’ONU. Comme celui de Copenhague il y a six ans, le sommet sur le climat qui se tiendra cette année à Paris ne permettra pas de résoudre le problème du changement climatique. Depuis le début des négociations, les émissions mondiales ont augmenté de 60 % ! Le modèle de croissance de notre système économique, qui contribue pourtant fortement à la crise climatique, n’est pas remis en question dans les négociations de l’ONU.

Le cas du gouvernement allemand. Les politiques énergétiques allemandes sont salués dans le monde entier comme une illustration parfaite de transition énergétique, pourtant l’Allemagne reste un leader planétaire dans le secteur du lignite. Le démantèlement des centrales à charbon polluante par le gouvernement n’est pas assez ambitieux. À ce rythme, l’Allemagne marquera son propre objectif climatique de reduction des émissions de CO2 de 40 %.

Le cas de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Les mines de lignite y constituent la principale source d’émissions de CO2 en Europe. Cette année, le gouvernement régional (une coalition composée de sociaux démocrates et des écologistes), qui détermine les limites des mines à ciel ouvert a décidé que rien ne changerait dans les décennies à venir.

Principes pour l’action

Notre action de désobéissance civile prendra la forme d’un blocage massif. Tout le monde devrait être capable d’y participer, que vous ayez l’expérience des protestations ou soyez néophytes en la matière. Certaines personnes entreront dans la mine pour bloquer les excavatrices et d’autres infrastructures, d’autres protesteront à proximité de la mine et de la route d’accès. Une manifestation sera par ailleurs organisée. Nous seront calmes et respectueux. Nous ne nous livrerons à aucune provocation. Nous ne ferons obstacle de nos corps, sans endommager les infrastructures. La sécurité des activistes et des ouvriers de la mine est de la plus haute importance.

Protéger le climat, c’est possible : il est temps de s’y mettre !

Consultez le site web ende-gelände.org pour savoir comment prendre part à l’action et vous y inscrire. Nous allons faire monter la pression de l’opinion publique contre le charbon avant même que l’action n’ait lieu.
Vous pouvez déjà vous préparer localement en formant un groupe qui viendra participer à l’action à Ende Gelände. Vous pouvez nous contacter si vous avez besoin d’aide pour vous former et vous organiser.
Organisez un évènement près de chez vous pour informer les gens sur l’action et sur les mines de Rhénanie. Si besoin, nous serons ravis de venir présenter l’action.

Soutiens

L’action « Ende Gelande » est soutenue par : Afrique Europe Interact, Anarchopazifi stische Jugend Köln, Anti Atom Berlin, Anti-Atom-Büro Hamburg, ausgeCO2hlt, BI „Kein CO2-Endlager Altmark“, Brokdorf akut, Christin Melcher (Sprecherin Grüne Leipzig), DIE LINKE. NRW, Fachbeirat Umwelt und Nachhaltigkeit der Naturfreun- dejugend Deutschlands, FelS - Für eine linke Strömung (iL), gegenstrom- berlin, Gegenstrom Hamburg, Grüne Jugend, Hanns-Jörg Rohwedder (Piratenfraktion NRW), Initiative Ökosozialismus, internationale sozia- listische linke (isl), Interventionistische Linke (iL), Jana Kemper (Informa- tionsbüro Nicaragua), Klima Aktion Mainz, Klimagerechtigkeit Leipzig, Klimabande Tübingen, Lausitzer Klima- und Energiecamp, LEBENSLAU- TE, linksjugend [‘solid], linksjugend [‘solid] Rhein-Erft-Kreis, Linksju- gend Sachsen, Dr. Luz Kerkeling (Zwischenzeit), Marco Böhme (Fraktion DIE LINKE im sächsischen Landtag), Martin Mäusezahl (Informationsbü- ro Nicaragua),Netzwerk Wachstumswende - AG Degrowth und Kohle- ausstieg, noborderffm, No lager Bremen, No Lager Osnabrück, nyéléni. de - Bewegung für Ernährungssouveränität, Revolutionär Sozialistische Bund- IV. Internationale, Uwe Hiksch (Mitglied des Bundesvorstandes der NaturFreunde Deutschland), WAA - Werkstatt für Aktionen und Al- ternativen in Düren, einige Wald-Besetzer-Innen Hambacher Forst, X- tausendmal quer Regionalgruppe Hamburg

Contact

Site web : https://www.ende-gelände.org / info@ende-gelände.org
Si vous voulez venir à l’action depuis la France (ou tout autre pays), écrivez à : international@ende-gelaende.org.