Encerclement du Conseil de l’Union européenne

Le 19 décembre, la coalition D19-20 d’organisations belges (http://www.d19-20.be/) prépare un encerclement du Conseil de l’Union européenne. Cette proposition d’action fait suite à deux initiatives de ce type qui ont eu lieu l’année dernière à la même époque et au même endroit, puis au printemps lors de l’encerclement du European Business Summit, sommet du patronat européen. Dans les deux cas, les objectifs étaient la dénonciation des politiques d’austérité et des accords de libre-échange (TAFTA, CETA, TiSA) négociés par l’UE avec notamment les États-Unis et le Canada, en mettant en lumière l’absence de démocratie qui entourent ces politiques.

Aujourd’hui s’ajoute à ce contexte une situation sociale très agitée en Belgique puisque la population est confrontée à l’installation d’un gouvernement ancré très à droite. Les mesures qu’il vient de prendre ont d’ores et déjà fait sortir des dizaines de milliers de personnes dans les rues. Les syndicats belges FGTB et CSC appellent à une grève générale le 15 décembre, soit quelques jours avant cette initiative. Ils discutent aussi des formes d’une participation éventuelle pour le 19.

Le D19-20 prévoit une mobilisation en deux temps ce 19 décembre :

  • 7h00 du matin : encerclement du bâtiment où se tiendra le Conseil de l’UE
  • 10h00 : manifestation (fin de la mobilisation vers 13h00).

Nos organisations sont engagées dans différents fronts de lutte contre les politiques d’austérité, dans les collectifs contre le TAFTA, l’AlterSommet et d’autres encore. Elles souhaitent organiser une présence de militants et militantes du territoire français à Bruxelles lors de l’initiative du 19 décembre. Cela devrait permettre de renforcer les liens et pratiques communes d’action contre des objectifs et un lieu de pouvoir qui nous sont communs, et de donner l’occasion d’interactions fortes, qui ne peuvent qu’aider à renforcer les mobilisations en France aussi.

Nous sommes donc en train d’organiser un départ de Paris, Dunkerque, Lille, voire Rouen, Metz et en Alsace.
Les horaires poussent à privilégier un départ en soirée le 18 décembre afin de passer la nuit à Bruxelles et d’être présent-es au RDV dès 7h du matin !.

Nous vous proposons de vous associer à nous dans cette démarche et nous organisons une nouvelle réunion le 25 novembre à 20h à la bourse du travail pour voir toutes les modalités pratiques : bus, hébergement collectif la nuit du 18 au 19…

Merci de signaler à l’adresse bus19d@attac.org votre intérêt et dire si :

  • vous souhaitez être mis en contact avec un départ collectif d’une autre ville dans la partie Nord de la France
  • vous seriez intéressé par un départ en bus de Paris (départ vers 18h30 le jeudi soir et retour à Paris vers 18h30 le vendredi 19/12, coût 40 euros AR par personne, tarif de solidarité possible).

Premiers signataires : Aitec-Ipam, Attac, Conf Paysanne, Marches européennes, PCF, Union syndicale Solidaires…