Attac Pays d’Aubagne - Projection débat « Qui sauve qui ? »

Film Qui sauve qui ? de Leslie Franke et Herdolor Lorenz le jeudi 8 octobre à La Masc de La Penne sur Huveaune à 20 heures.

Depuis six ans, les responsables politiques créent sans cesse de nouveaux fonds de sauvetage dans le but de sauver des banques « d’importance systémique » et des états « surendettés ». Apparemment au profit de l’économie européenne et par là de tous les citoyens européens. Le film « Qui Sauve Qui ? » montre qui est véritablement sauvé ! Jamais il ne s’agit du sauvetage des Grecs, des Espagnols ou des Portugais…. Les créanciers, les banques qui se sont engagés dans des spéculations à haut risque, sont les grands gagnants de ces « actions de sauvetage ». Ils sont remboursés au détriment des contribuables et de l’État-providence dans tous les pays de l’Europe, alors qu’ils ont largement contribué aux crises financières. Le secteur public, quant à lui, applique des mesures d’austérité.
Qui Sauve Qui ? montre que les banques et les créanciers ont réussi à convertir la crise financière en un modèle d’entreprise profitable. Comme l’a dit le professeur Hans-Werner Sinn, président de l’institut ifo de Munich : « Le modèle d’entreprise consiste à miser sur le fait qu’en temps de crise la communauté d’États vient à leur secours. En période de conjoncture favorable ils font des profits, qu’ils versent aux actionnaires. En temps de crise ils misent sur le fait que les contribuables leur viennent en aide et supportent les pertes. » Le film dévoile ce qui a été complètement dissimulé lors de tous les "sauvetages " : le changement radical des sociétés en Europe ; la conversion des dettes privées en dettes publiques ébranle jusque dans leurs fondations des sociétés qui se considèrent comme état de droit social. Mario Draghi, auparavant vice-président de Goldman Sachs, et actuel président de la BCE, le formule clairement « Le modèle social européen appartient au passé. Le sauvetage de l’euro va coûter beaucoup d´argent. Ce qui veut dire : faire ses adieux au modèle social européen. » Ce qui reste bien caché, est analysé dans Qui sauve qui ? à savoir : une redistribution gigantesque du bas vers le haut. Avant la crise, les riches de la planète, possédaient trois fois plus que tout ce qui est produit dans le monde annuellement. Après sept ans de crise, ils possèdent quatre fois plus. En Europe, des gens travaillent à nouveau pour des salaires de misère.

Le système de sauvetage politique au sein de l´Union Européenne s´avère être un jalon dans une évolution néolibérale, qui rend les riches toujours plus riches et les pauvres toujours plus pauvres. Les droits sociaux sont remplacés par le droit de la dette. Les dettes sont les moyens tout désignés pour empêcher les citoyens d´avoir une pensée et des moyens d´action libres.



À propos du comité local organisateur

Attac pays d’Aubagne