Attac - Pays d’Arles, Conférence participative « l’Événement Anthropocène » - Christophe Bonneuil, Chercheur au Cnrs

« l’Événement Anthropocène »

Jeudi 16 avril 2015 - 20h00 - Maison de la Vie Associative - Arles

Ce n’est pas la fin du monde. C’est la fin d’une époque.

Nous sortons en effet des conditions biogéoclimatiques relativement stables pendant 11 500 ans de l’Holocène, qui firent de la Terre la mère des civilisations humaines. Et nous filons exponentiellement vers l’inconnu, vers des états que le système Terre n’avait pas connus depuis des millions d’années. La Terre est entrée dans une nouvelle époque géologique, l’Anthropocène, né il y a deux siècles avec la révolution thermo-industrielle.

JPEG - 116.6 ko

Cette situation inédite et mal prédictible questionne les certitudes de notre modernité, notre mode de développement, notre être collectif au monde.

Le concept d’Anthropocène est désormais un signe de ralliement entre scientifiques des diverses sciences du système Terre, chercheurs des humanités environnementales (philosophie, histoire, anthropologie…) et acteurs des alternatives et des luttes socio-écologiques, pour penser ensemble cet âge dans lequel l’humanité est devenue une force géologique majeure, à l’origine d’une crise écologique globale et profonde.

JPEG - 68.9 ko

Les scientifiques nous l’annoncent, la Terre est entrée dans une nouvelle époque : l’Anthropocène. Ce qui nous arrive n’est pas une crise environnementale, c’est une révolution géologique d’origine humaine.

Depuis la révolution thermo-industrielle, notre planète a basculé vers un état inédit. Les traces de notre âge urbain, consumériste, chimique et nucléaire resteront des milliers voire des millions d’années dans les archives géologiques de la planète et soumettront les sociétés humaines à des difficultés considérables. Comment en sommes-nous arrivés là ?

Faisant dialoguer science et histoire, les auteurs dressent l’inventaire écologique d’un modèle de développement devenu insoutenable, ébranlent bien des idées reçues sur notre prétendue « prise de conscience environnementale » et ouvrent des pistes pour vivre et agir politiquement dans l’Anthropocène.

Si les conditions s’y prêtent, Christophe Bonneuil, nous proposera une approche d’ éducation populaire participative : après avoir fixé le cadre, il répartira les participants en groupes de réflexion avant une mise en commun.

Christophe Bonneuil,
- Chercheur au Cnrs - Centre Koyré d’Hist. des Sciences et des Techniques (UMR 8560, Cnrs-Ehess-Mnhn)
- Éditeur aux Éditions du Seuil - http://www.seuil.com/page-collectio...
- Auteur notamment de « L’Évenement Anthropocène » avec Jean-Baptiste Fressoz.


Pour Attac - Pays d’Arles, cette conférence participative s’inscrit dans le cadre de la campagne « Vers la COP 21 » d’Attac.
Localement elle fait suite à l’ApéroNef : pour une banque éthique, une banque qui respecte le climat et précède la venue du Tour Alternatiba à Arles au mois de juin prochain.

Voir en ligne : https://local.attac.org/13/arles/Co...



À propos du comité local organisateur

Attac Pays d’Arles