Attac Cables - Libérer le travail, ça voudrait dire quoi ?

Rencontre avec Thomas Coutrot, membre d’ Attac, économiste spécialiste des questions de travail et de démocratie

Emmanuel Macron dit vouloir « libérer le travail » par ses ordonnances . Mais dans sa vision du monde, la liberté du travail, c’ est le travail négociable à vue, achetable et jetable d’un clic de souris comme un titre financier.
Micro-jobs en Allemagne, contrats « zéro heure » en Grande-Bretagne, plateformes de « jobbing » autoproclamées « économie collaborative » figurent ce rêve qu’il conviendrait de généraliser.
Les ordonnances Macron aggravent l’insécurité sans résoudre la question du chômage.
Elles déséquilibrent encore un peu plus les rapports entre le capitalisme financier et le reste de la société.
À cette vision absurde d’un travail jetable, nous opposons le travail vivant, c’est-à-dire le travail collaboratif, le « travailler ensemble ».

Libérons le travail, oui ! mais autrement.



À propos du comité local organisateur

Attac 92

#AppleContreAttac : signez l’appel pour la justice fiscale

personnes se sont engagées !

Prochain objectif : signataires.

0%

Lire le texte complet de l’appel.

Attac France protège vos données. Vos informations personnelles resteront privées, ne sont pas divulgées à des tiers et seront conservées de manière sécurisées. Si vous l’avez demandé, vous recevrez des informations sur les mobilisations d’Attac ; il est possible de vous en désinscrire à n’importe quel moment.

Si vous souhaitez modifier ou supprimer des informations vous concernant, vous pouvez nous contacter à l’adresse attacfr@attac.org.

J’agis avec Attac !

Je m’informe

Je passe à l’Attac !

En remplissant ce formulaire vous pourrez être inscrit à notre liste de diffusion. Vous pourrez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent en fin des courriels envoyés. Ces données ne seront pas redonnées à des tiers. En cas de question ou de demande, vous pouvez nous contacter : attacfr@attac.org