9e AlterVillage d’Attac

L’AlterVillage 2016 aura lieu dans l’Indre, sur la commune de Pellevoisin du jeudi 14 au jeudi 21 juillet.

Si « un autre monde est possible », ce village éphémère, autogéré et participatif permet de le vivre concrètement : ni organisateurs·trices, ni consommateurs·trices, chacun·e œuvre pour les tâches collectives de la vie du village.

Et comme la forme est aussi importante que le fond, nos réflexions et travaux se déroulent sous forme d’ateliers, de conférences animées ou gesticulées, de théâtre, de visites, de soirées festives et ce qu’il nous plaît d’inventer encore.

Détails du programme

Organisation des journées

L’accueil des participant·e·s à l’AlterVillage se fera à partir de 17 h le jeudi 14 juillet  : installation des tentes, apéro & première plénière « fonctionnement » : évaluation du travail pour l’installation et définition d’un·e référent·e par tâche pour le lendemain (douches / signalétique / accueil / aménagement de la cuisine et du bar / courses « petit matériel » / mise en forme des différents espaces…) ; formation pour le lendemain d’une équipe « petit-déjeuner » & d’une équipe « déjeuner »…
Le repas de ce jeudi soir, au moment des arrivées, sera constitué de tout ce que chacun·e d’entre nous aura apporté dans ses valises.

Les journées du vendredi 15 et samedi 16 juillet seront consacrées à l’aménagement du site pour que celui-ci puisse accueillir 100 personnes dans les meilleures conditions.
Si vous souhaitez participer à cette installation, n’hésitez pas à amener vos outils que vous aurez marqués à vos couleurs pour mieux les retrouver (scie-sauteuse, scie, tournevis, visseuse, perceuse... rechargées avant d’arriver si c’est possible), ainsi que du matériel (planches, vieux draps, palettes...).

En fin d’après-midi du samedi 16 juillet, de 17 h 30 à 19 h , nous tiendrons la plénière d’ouverture de l’AlterVillage, afin de s’accorder sur notre mode d’organisation collective jusqu’au jeudi 21 juillet.

Les quatre journées d’atelier des dimanche 17, lundi 18, mardi 19 et mercredi 20 juillet se présentent presque toutes sous la même forme :

  • Après le petit-déjeuner, les ateliers du matin ont lieu entre 10 h et 12 h 30.
  • Repas du midi.
  • De 14 h 30 à 15 h 30 a lieu la pause « K’fé » : un tableau permettra à chacun·e de proposer des activités et aux autres de s’y inscrire.
  • Les temps d’activités de l’après-midi ont lieu entre 15 h 30 et 18 h.
  • De 18 h à 19 h, c’est la « vie du village » : chacun·e vaque à ses occupations, tâches collectives, préparatifs, etc.
  • De 19 h à 20 h se déroule la plénière quotidienne qui doit permettre d’aborder et résoudre certains des problèmes rencontrés dans la gestion collective du lieu.
  • Après le repas, à partir de 21 h 30, soirées altermondialistes…

Le jeudi 21 juillet au matin , nous nous réunissons une dernière fois tous ensemble pour la plénière de clôture puis, l’après-midi, après un dernier repas pris ensemble, nous remettons le site dans l’état dans lequel nous l’avons trouvé en arrivant.

Les ateliers du programme

Le programme est encore en construction, certains ateliers sont donc susceptibles de changer de date et d’autres d’être ajoutés.

Samedi 16 juillet

  • soirée d’ouverture : faisons connaissance !

Dimanche 17 juillet

  • matin
    • Visite du Relais et présentation.
    • Les bases de la permaculture et de la mise en place d’un écolieu
      La permaculture et les écovillages, voila deux thèmes à la mode mais concrètement de quoi s’agit il ? Venez participer à ce temps d’échange et de partage qui laissera place à un peu de théorie sur la conception en permaculture et sur la création d’écovillage et à beaucoup d’échange.
    • Du Rojava à Nuit Debout : la Démocratie en action (arpentage et discussion collective)
      Le leader kurde Abdullah Öcalan a théorisé un système politique fondé sur la démocratie participative et locale. L’écologie et le féminisme y tiennent une part importante. L’atelier aura pour but de mettre en parallèle l’expérience démocratique kurde avec la dynamique sociale en Europe, et de réfléchir ensemble à un modèle de Confédéralisme Démocratique Universel. REAL DEMOCRACY NOW !
    • Écologie sociale et smartphone, l’impossible concorde ? (discussion collective)
      À l’heure où renait l’espoir d’un autre monde, il est important d’inclure l’extractivisme et le dérèglement climatique dans nos réflexions. Réfléchir ensemble aux conséquences sociales globales du monde 2.0 avec cuisine connectée au smartphone et autre compteur « Linky »… Où l’impossible soutenabilté des hautes technologies dont l’étendard est le smartphone !
  • après-midi
    • Un autre compost est possible ! (plus simple, moins odorant et beaucoup plus attachant qu’on le pense initialement).
      Dans un monde où règne la terreur du grand capital enrubanné, où sévissent les suremballages atroces des supermarchés, où des montagnes de déchets vomissent leurs odeurs putrides ou se font brûler sous vos yeux médusés... se répand peu à peu, épluchure après épluchure, brin d’herbe après brin d’herbe, un héros des temps moderne : le COMPOST ! Découvrons ses mystères, apprenons à le bichonner, apprenons à l’aimer, mais surtout, apprenons à ne pas le laisser nous déborder !
    • L’Artivisme peut-il changer la société ?
      Discussion collective ; Exemples d’actions (en Tunisie notamment) et réflexions sur les formes de revendications politiques par l’art dans l’espace public. Avec Laetitia Deloustal, Docteure en Histoire de l’art contemporain, chercheure au CRESEM à l’Université de Perpignan. Elle travaille en particulier depuis 2011 en Tunisie autour de la création féminine contemporaine et le Street Art après la Révolution.
    • L’après COP 21 (1)
      Que s’est-il décidé à la COP 21 ? Quels sont les conséquences et enjeux maintenant ? Quelles priorités pour Attac et la lutte pour sauver le climat ? Présentation ludique et échanges avec les participants. Avec des militant·e·s d’Attac.
    • S’organiser, le pouvoir de ceux qui n’en ont pas ?
      Le «  community organizing  » peut-il être une méthode d’action collective à l’œuvre dans les quartiers populaires ? Et puis, ça sort d’où ce machin, encore un truc des américains ? Et pourquoi il faudrait absolument « faire conflit » ? À partir des origines du «  community organizing  », de son émergence récente et des formes qu"il prend en France, on explorera la question de l’articulation entre conflit et mobilisation des classes populaires. Avec « Si on s’alliait ? », l’Alliance citoyenne de Rennes.
  • soirée : L’après COP 21 : retour sur les actions militantes sur le climat (Ende Gelände et MCEDD à Pau).
    Projections de petits films, exemples d’actions non violente, débat avec des participants aux actions de ce printemps (diaporama).

Lundi 18 juillet

  • matin
    • Les enjeux de l’agriculture paysanne en Indre
      Qu’est ce que l’agriculture paysanne ? Les paysans sont ils bien représentés dans les chambres d’agriculture, pourquoi ? Que faire face à l’accaparement des terres par des sociétés internationales (1700 hectares déjà perdus dans l’Indre) ? Ces thématiques seront abordées avec des membres de l’ADEARI et de la Confédération paysanne ainsi que des paysans locaux.
    • Après la COP 21 (2)
      Intérêt et objectifs des actions massives et déterminées. Conditions de réalisation. Sous forme de questions sur des mots du vocabulaire, échanges sur la désobéissance civile, la non violence, etc., afin d’avoir tous les mêmes définitions et mêmes références.
    • Renforcer son pouvoir d’organisation : de la colère à l’action collective
      « Ils ont le pouvoir, nous avons le nombre. Le reste est une question d’organisation. » (S. Alinsky). Les quatre marches de l’action collective, la tactique de l’embouteillage ou celle de l’effet de miroir, le partage de l’intimité politique, etc. On éprouvera dans cet atelier l’intérêt individuel comme moteur du collectif, et comment cela peut créer les conditions d’un rapport de force face aux décideurs. Avec « Si on s’alliait ? », l’Alliance citoyenne de Rennes.
    • Dette et situation actuelle en Grèce.
      Voyons ensemble quelles sont les questions qui piquent et comment y répondre ! Avec le CADTM.
  • après-midi
    • Initiation au design en Permaculture  : Mettez en pratique les notions du design en permaculture sur un cas concret : étude de site de l’Altervillage et propositions d’aménagements adaptés au lieu. Avec Lara Jouaux.
    • Point sur le code du travail, la loi Travail et les mobilisations (sous réserve d’urgence liée à la mobilisation)
      Le syndicat Solidaires sera présent avec nous pour éclairer ces 3 points.
    • La fiscalité racontée par les nuls. La Fiscalité racontée pour des nuls .
      Dans un contexte de dette publique, de réductions massives d’impôts et de concurrence fiscale, la fiscalité reste un puissant levier d’égalité et de transformation sociale. Cet atelier sera une tentative de donner des clés pour se réapproprier la matière fiscale. Un débat d’une grande actualité où il est urgent que les citoyens s’invitent. Avec des syndicalistes de Solidaires.
    • Faire avec et contre les technologies.
      En cette période ou la technologie est partout, comment comprendre et construire notre environnement technologique autour des questions écologiques, cognitives, sociales, civiques [...] ? En quels points ces "avancées" n’en sont pas forcément ? Sont-elles évitables, comment le vivre à plusieurs ? Présentation de problématiques, contextes et solutions. Apport de 20mn puis débat et ateliers. Avec SIberry et Touraine Data Network.
  • soirée : débat « Les alternatives, R&D du capitalisme ? » Avec un habitant de la Vallée, Siberry etc.

Mardi 19 juillet

  • matin
    • L’après COP 21 (3)
      Entraînement à l’action non violente, exercices pratiques, mises en situation (ex : blocages, face à face forces de l’ordre, etc.). Avec Action Nono-Violente COP 21 et des militants d’Attac.
    • Les enjeux & actualités du TAFTA, ou traité de libre-échange transatlantique
      Jeu de l’escargot et présentation des « TTIP Games » ou « TAFTA Game Over ». Avec Corporate Europe Observatory (CEO).
    • Le féminisme : pour quoi faire ?
      Avec Solidaires.
    • Dépasser le capitalisme ? Une mutuelle du travail dans le Berry.
      Récit d’expérience locale. Avec un habitant de la Vallée.
  • après-midi
    • Communication bienveillante
      Connaissez vous l’écoute active, la Communication Non-Violente, avez-vous conscience de quelle part de vous parle quand vous parlez ? si ces questions vous intéressent, bienvenue à cet atelier.
    • Monnaie locale : ?
    • Optimisation et fraude fiscale .
      Dernier évènement symbolique, l’affaire Panama papers confirme que les puissances d’argent et les plus riches réussissent à éviter l’impôt. Cette fraude organisée se fait avec le consentement des états. Les libéraux font croire que l’impôt est une entrave aux développements économiques. En toute légalité les gouvernements aident les plus riches à ne pas payer leur contribution. Un rideau de fumée est entretenu sur ce sujet par les médias. Cet atelier aidera les participants à s’affranchir des stéréotypes qui sont véhiculés. Avec des syndicalistes de Solidaires.
    • Boîte à outils pour des espaces sûrs de militantisme soutenable .
      S’organiser pour des actions directes de désobéissance civile. Respecter les limites des chacun·e. Créer des groupes sûrs, accueillants et qui puissent envisager de durer. Objectifs : Partager des outils pour mieux s’organiser, mieux décider, y compris dans l’urgence de l’action ; Donner envie de pratiquer la non-violence au sein des organisations militantes, avec plus de respect pour soi-même et pour les autres, de démocratie et d’horizontalité. Avec le collectif Diffraction.
  • soirée : Bal Folk ouvert à tous les musiciens motivés. Avec des membres du Relais des Pas Sages.

Mercredi 20 juillet

  • matin
    • Les femmes, quelle visibilité dans les luttes ? Les femmes, quelle visibilité dans les luttes ?
      Les luttes des femmes sont assez bien connues quand il s’est agi de gagner des droits pour les femmes mais les femmes sont nettement moins visibles en tant que telles dans les luttes sociales. Pourquoi ? Qu’ont-elles apporté ? Que peuvent-elles apporter de nouveau dans des luttes alternatives ? Avec Solidaires.
    • Courriels exponentiels et dérèglement climatique : changeons nos pratiques !
      Nous envoyons 4 milliards de courriels par jour en France ! Cette prolifération extraordinaire participe désormais activement au dérèglement climatique. Comprendre pour changer nos pratiques est l’objet de cet atelier participatif. Après une brève présentation de la situation actuelle et du fonctionnement qui se cache derrière ces gestes devenus quotidiens, des outils simples et faciles à utiliser sont proposés pour changer nos façons de faire ..
    • Imaginer une action créative et désobéissante
      Aller au-delà des mobilisations militantes classiques (manifestations, tractage…) pour injecter plus de créativité dans nos actions, de manière à y prendre nous-même plus de plaisir et donner envie au public auquel nous nous adressons (envie de comprendre notre message, envie de rejoindre notre mouvement…). Objectifs : Repartir avec l’envie, des exemples et quelques techniques pour créer de nouvelles formes d’actions. Créer un espace de partage d’expériences et des liens entre les participant·e·s pour des actions futures. Avec le collectif Diffraction.
    • Salaire à vie ou revenu de base
      À mesure que grandissent le chômage et la précarité, comme la pression, aux limites du supportable, sur les salariés, à mesure que les possibilités du numérique font miroiter des échappatoires au salariat, des désirs de vivre et de choisir son activité, l’idée d’un revenu ou allocation universelle et inconditionnelle séduit largement.Et il y même des gens qui parlent de salaire à vie... Revenu de base, d’existence, de citoyenneté, allocation universelle, revenu inconditionnel : les propositions varient d’un revenu de base de l’ordre du RSA, sensé couvrir les besoins « primaires », à un revenu inconditionnel dont le montant pourrait permettre de ne pas rechercher d’activité rémunérée. L’atelier nous permettra de mieux comprendre les impensés de ces variantes, à la lumière de la proposition de "salaire à vie" portée par le réseau salariat. Avec des militant·e·s d’Attac.
  • après-midi
    • Forum ouvert.
      Le Forum ouvert est une méthode d’animation participative qui favorise l’émergence de discussions et d’idées au sein d’un groupe de 5 à 2 000 personnes. Les participant·e·s créent spontanément l’ordre du jour : Toute personne qui le désire peut proposer un thème au groupe.Une fois tous les thèmes proposés et associé à un lieu et un horaire les personnes se répartissent ensuite librement. Les 4 principes : les personnes qui se présentent sont les bonnes ; ce qui arrive, est la seule chose qui pouvait arriver ; ça commence quand ça commence ; ça finit quand ça finit. Et surtout, vous êtes libre de vous déplacer quand vous voulez c’est la loi des deux pieds ! Exemple : Comment pérenniser, diffuser, transmettre ce que je retire de l’AlterVillage ?
  • soirée : cabaret ouvert
    Une soirée cabaret ouvert avec co-création musicale aura lieu ce soir-là. Songez à votre lecture, votre saynète, votre idée, votre mise en scène, etc. ! Préparatifs sur place possibles, dans la limite du matériel disponible (apportez livres, déguisements, musiques en lien avec ce thème, s’il vous inspire).

Jeudi 21 juillet

  • Plénière de clôture
    Cette plénière est l’occasion d’échanger des avis, des conseils, des critiques, des félicitations... c’est à dire permettre à chacun de s’exprimer sur son expérience AlterVillageoise. On va aussi y découvrir de petits outils d’animations de groupe, histoire de montrer qu’on peut se réunir, rigoler et être efficace. Bref, un dernier moment à partager tou·te·s ensemble !

Informations pratiques

Voir en plein écran

Accès en train

La gare la plus proche est celle de Châteauroux (30 km de Pellevoisin), où passent plusieurs lignes SNCF :

Une liaison en car SNCF peut vous amener à Buzançais (10 km de Pellevoisin) : ligne Châteauroux - Loches - Tours.

Une liaison en bus L’Aile Bleue (plus d’informations) peut vous amener de Châteauroux à Pellevoisin, mais il y a très peu de liaisons. Ligne S (fiche horaire).

Pour les derniers kilomètres depuis votre gare d’arrivée jusqu’au site, un arrangement peut être trouvé pour venir vous chercher en voiture en cas de besoin. Contactez-nous à ce sujet.

Accès en voiture

En voiture, Le Relais est à :

  • 30 min (30 km) de Châteauroux
  • 50 min (65 km) de Vierzon
  • 1 h 15 (100 km) de Tours
  • 1 h 20 (85 km) de Bourges
  • 1 h 30 (150 km) de Limoges
  • 1 h 40 (160 km) d’Orléans
  • 1 h 45 (110 km) de Poitiers
  • 1 h 50 (130 km) de Montluçon
  • 2 h 30 (250 km) de Clermont-Ferrand
  • 3 h (300 km) de Nantes
  • 3 h (300 km) de Paris
  • 3 h 50 (360 km) de Bordeaux
  • 4 h (450 km) de Toulouse
  • 4 h 20 (400 km) de Lyon
  • 5 h (500 km) de Lille
  • 5 h 40 (580 km) de Brest
  • 6 h (600 km) de Montpellier
  • 6 h 30 (750 km) de Strasbourg
  • 7 h (700 km) de Marseille

L’accès se fait depuis :

  • L’autoroute A20 (Vierzon-Limoges-Montauban) via la sortie 11 (Brion, La Champenoise et Levroux) en venant du nord , Vierzon. Puis 30 km / 30 minutes jusqu’au Relais.
  • L’autoroute A20 (Montauban-Limoges-Vierzon) via la sortie 13 (Châteauroux-Saint-Christophe, Saint-Maur-Centre, Villedieu-sur-Indre, Buzançais et Tours) en venant du sud , Limoges/Montauban. Puis 25 km / 25 minutes jusqu’au Relais.
  • Diverses départementales en venant de l’est ou de l’ouest

Covoiturage

Un « événement » a été créé sur le site Démosphère Berry, afin de centraliser les demandes et les offres de covoiturage pour venir à l’AlterVillage (le covoiturage pour les retours s’organise spontanément sur place) . Vous pouvez enregistrer votre demande ou votre offre de covoiturage sur cette page.

Hébergement

En tente…  : la forme principale d’hébergement se fera sous la tente, autour de la ferme.
Dans son véhicule…  : pour celles & ceux qui dorment dans leur véhicule, il sera possible de garer ce dernier autour de la ferme également.
En dur…  : un hébergement en dur est possible. Une quinzaine de lits sont disponibles, deux options sont proposées :

  • 8 € par nuit en dortoir de 6-7 lits
  • 12 € par nuit en chambre d’hôte (2 ou 3 lits par chambre)
    Cette forme d’hébergement est possible dans la limite des places disponibles ! Indiquez votre demande dans le formulaire d’inscription en cochant la case « Vous souhaitez réserver un lit ».
    Sanitaires… Nous utiliserons des douches solaires et des toilettes sèches : les deux premières journées, les vendredi 15 et samedi 16 juillet, seront l’occasion d’installer les sanitaires !

Repas

Inutile d’apporter votre nourriture et vos boissons ! Les repas seront cuisinés de façon collective par les participant·e·s de l’AlterVillage, à partir de produits bio, locaux et/ou équitables. Les repas seront souvent végétariens (Si vous avez des allergies alimentaires particulières, signalez-le dans la rubrique « régime alimentaire » du formulaire d’inscription).
Le prix du repas est libre, c’est-à-dire que chacun·e donne ce qu’il veut et/ou ce qu’il peut. À titre indicatif, le coût de revient moyen d’un repas du midi ou du soir lors de l’AlterVillage est de l’ordre de 5 €.
Cette année encore, n’oubliez pas d’apporter votre vaisselle individuelle : couteaux, fourchettes, cuillères, assiettes, bol, verres…

L’AlterBuvette (jus de fruit bio, sirops, bière artisanale, vins locaux) permettra, de son côté, de rafraîchir les gosiers à des prix modestes.

Budget

L’AlterVillage part de l’idée d’un auto-financement sur la base du « prix libre » : chacun·e contribue financièrement à la hauteur de ce qu’il veut et de ce qu’il peut.
Nous estimons à une douzaine d’euros les frais réels de participation par jour et par personne : petit-déjeuner, déjeuner, dîner, électricité, eau et frais divers.
Dans le formulaire d’inscription, nous vous invitons à apporter une contribution financière supplémentaire [1], que vous pouvez envoyer dès maintenant, par chèque, à Attac France : AlterVillage c/o Attac France, 21 ter rue Voltaire, 75011 Paris.
Cette contribution nous permet d’engager certaines dépenses de location et nous garantit que le budget de l’AlterVillage pourra être à l’équilibre.


Notes

[1Cette « contribution financière supplémentaire » peut être considérée tel un don, dans les conditions définies par le droit fiscal français : « Pour bénéficier de la réduction d’impôt, votre versement, quelle qu’en soit la forme, doit être fait sans contrepartie directe ou indirecte à votre profit. Cela signifie que vous ne devez pas obtenir d’avantages en échange de votre versement. ». Les « contributions financières supplémentaires » qui seront reçues au siège d’Attac France, dans la mesure où elles ne recouvrent pas le paiement à prix libre des frais de fonctionnement de la vie de l’AlterVillage, pourront donc donner lieu à l’établissement, début 2017, d’un reçu fiscal.