Un autre site web est possible !
Vous naviguez actuellement sur l'ancien site d'Attac France. Visitez le nouveau site de l'association : http://france.attac.org

Rejet du Traité de Lisbonne - Respectez la volonté du peuple
article publié le 16/06/2008
auteur-e(s) : caeuc.org

Le communiqué du collectif Irlandais pour un non progressiste au traité de Lisbonne après la victoire


Campagne contre la Constitution européenne : www.sayno.ie

Rejet du Traité de Lisbonne - Respectez la volonté du peuple

Le peuple irlandais s’est prononcé. Alors qu’on prédisait un ébranlement social et politique, nous sommes convaincus que des centaines de millions de personnes aux quatre coins de l’Europe se réjouiront du rejet du Traité de Lisbonne. Les propositions visant à réduire encore la démocratie, à militariser l’Union européenne et à laisser le privé s’emparer des services publics ont été rejetées. Le Traité de Lisbonne est mort. Qu’il soit maintenant enterré avec la Constitution européenne dont il découle.

Nous appelons le gouvernement irlandais, comme ceux qui ont soutenu ce traité, à respecter la volonté du peuple irlandais et à abandonner ce traité qui est un échec : il n’est pas question de le présenter à nouveau, comme ils l’ont fait avec le Traité de Nice.

Nous appelons la Commission européenne, le Parlement européen et les gouvernements des États membres de l’Union à respecter la volonté du peuple irlandais : il n’est pas question de nouvelles menaces ou tentatives d’outrage au peuple.

Ce vote montre le gouffre qui sépare les politiciens et les élites d’Europe des opinions du peuple. Comme en France et aux Pays-Bas, les dirigeants politiques et l’establishment ont tout fait pour passer en force. Et ils ont échoué.

Nous demandons un changement de direction. Nous demandons l’arrêt de la militarisation de l’Europe et la réduction des dépenses d’armement : que cet argent soit consacré à des projets d’utilité sociale.

Nous demandons l’arrêt de la privatisation de tous les services publics et le retrait des services publics de la dictature du marché.

Nous demandons que l’on cesse de donner le rôle principal aux marchés et aux banques pour décider de l’organisation de la société : nous voulons des mesures sérieuses pour mettre un terme à la surenchère par le bas et protéger les droits des travailleurs, pour répondre au chômage et à la pauvreté, pour en finir avec les inégalités et l’oppression, pour inverser le réchauffement climatique.

Nous demandons un changement d’orientation des relations de l’Europe avec les pays en développement, donnant la priorité aux besoins des peuples du Sud : pour que les droits de l’Homme soient la véritable priorité, et non le soutien à des régimes répressifs, en échange de services rendus aux États ou au monde des affaires européens.

Nous appelons les peuples d’Europe à tenir maintenant un rôle déterminant pour décider de notre avenir commun. Il ne s’agit désormais plus d’un débat réservé à l’Irlande. Il appartient au peuple européen de décider de l’avenir de l’Europe. Nous ne tolérerons pas davantage une situation où l’on ramène la question-clé à : comment faire en sorte que l’Irlande “vote bien”. Là où le processus de Lisbonne constituait un déni de démocratie pour la grande majorité de la population de l’Union européenne, nous appelons les peuples d’Europe à réclamer leur droit démocratique à décider de leur propre avenir.

Pour une Europe sociale, démilitarisée et démocratique !

Pour plus d’informations ou pour tout commentaire : +353 (0)857 131 903, +353 (0)1872 7912, +353 (0)861 787 925

Traduction : Muriel Carpentier, Coorditrad


fr

Creative Commons License | Firefox 2 | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Contacter Attac France | SPIP