Un autre site web est possible !
Vous naviguez actuellement sur l'ancien site d'Attac France. Visitez le nouveau site de l'association : http://france.attac.org

Bonne année, bonne santé !
article publié le 12/01/2012
auteur-e(s) : Jacques Cossart

Ce n’est vraisemblablement pas par hasard si la tradition des vœux met la santé au premier rang des souhaits que l’on adresse en début d’année. L’IRDES (institut de recherche et documentation en économie de la santé) publie mensuellement "Questions d’économie de la santé" Les numéros sont toujours très riches.
En ces temps d’augmentation tous azimuts des inégalités la lecture du numéro 170 de novembre 2011 illustre combien la santé pèse sur l’extension de la pauvreté.


On remarquera que "Le taux de renoncement à des soins pour des raisons financières augmente entre 1998 et 2000 et chute ensuite fortement de 2000 à 2002 (graphique 1). Depuis, il apparaît en augmentation et est quasiment revenu en 2008 à son niveau de 2000". Si l’État ne peut pas tout, comme le prétendait le Premier ministre Jospin, il doit être, en matière de santé comme dans bien des secteurs, le chef d’orchestre protecteur de ses citoyens, les plus vulnérables en premier lieu. L’étendue de la dégradation est ainsi synthétisée _ "Néanmoins, cette étude révèle d’autres facteurs de renoncement [autres que pour des raisons financières] liés à l’histoire de vie, en particulier la situation sociale passée, présente ainsi que les perspectives d’avenir".
Privatiser la protection sociale ne devrait plus être un sujet tabou osent dire certains, encore mezzo voce ...
JC


fr

Creative Commons License | Firefox 2 | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Contacter Attac France | SPIP