Un autre site web est possible !
Vous naviguez actuellement sur l'ancien site d'Attac France. Visitez le nouveau site de l'association : http://france.attac.org

La Lettre du Conseil scientifique n°42
article publié le 23/11/2011
auteur-e(s) : Attac Conseil scientifique



La lettre du Conseil Scientifique


La Lettre du Conseil scientifique d’Attac - numéro 42
Éditorial 42 : Euro, en sortir ou pas ?

Michel Husson, économiste membre du Conseil scientifique d’Attac-France, a rédigé pour Inprecor "Euro, en sortir ou pas ?". Il a bien voulu autoriser son utilisation par La Lettre.
En fait, cet article va bien au delà de la seule question de l’euro. Il le présente d’ailleurs parfaitement ainsi "Le déroulement de la crise peut se résumer de manière simple : le capitalisme s’est reproduit durant les deux décennies précédant la crise en accumulant une montagne de dettes. Pour éviter l’effondrement du système, les États ont repris à leur compte l’essentiel de ces dettes qui, de privées, sont devenus publiques. Leur projet est dorénavant de présenter la facture aux citoyens sous forme de coupes budgétaires, d’augmentation des impôts les plus injustes et de gel des salaires. En résumé la majorité de la population (travailleurs et retraités) doit assurer la réalisation de profits fictifs accumulés durant de longues années".
Il remarque notamment que si les affrontements entre les propriétaires du capital et tous ceux qui mettent en cause leurs privilèges ont d’abord lieu dans les cadres nationaux, les actions de rétorsion des maîtres dépassent très largement ceux-ci (lire à cet égard "Les propriétaires du capital" dans la rubrique Économie).
JC


Voir

l’intégralité de l’édito


Démocratie

Le CREDOC (centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) a été créé en 1954 par le gouvernement Pierre Mendès France ; à l’époque il était rattaché au Commissariat général du Plan.
Dédié, à sa création, à la consommation, sa mission a été étendue au comportement général des citoyens.
Il a publié en septembre 2011, les résultats d’une enquête portant sur la cohésion sociale qui conclut que "pour l’opinion, un État protecteur et le respect mutuel sont les conditions indispensables à la cohésion sociale".



Biens et maux publics

Onze personnalités grecques, dont plusieurs universitaires sollicités pour enseigner à l’étranger, ont lancé l’Appel , dont on pourra lire l’intégralité dans une traduction assurée par Robert Joumard d’Attac-Rhone.
Cet Appel, connu comme celui de Mikis Thedorakis et Manolis Glezos, est relayé sur de très nombreuses listes électroniques en Europe et dans le monde.



Sus à l’Iran
L’armement nucléaire est plus que condamnable, sur l’ensemble de la planète !
Le rodomontades occidentales à l’encontre de l’Iran pourraient être davantage entendues si elles n’émanaient pas de pays lourdement dotés en matière nucléaire et si, de surcroît, les menaces de frappes "ciblées" n’étaient pas proférées par Israël dont l’armement atomique est à peine caché.
Mettre fin à l’arme nucléaire est nécessaire ! Partout ! Jean-Marie Collin, expert indépendant en défense et sécurité internationale, tient un blog sur "Alternatives internationales"
On pourra y lire plusieurs de ses analyses à propos du nucléaire et de l’Iran, en particulier au sujet du récent rapport de l’AIEA.
JC



L’INSEE nous livre à la fois le recensement, depuis 1980, des diverses réformes de la retraite en France, plusieurs études sur son environnement général, ainsi qu’une comparaison avec ce qui se passe dans les pays de l’OCDE et même leur impact sur le niveau de vie des personnes âgées au Maghreb.



C’est malheureusement une vieille affaire. Le célèbre Paul de Tarse, quelque 500 ans avant la naissance du fondateur de l’islam, affirmait la nécessité de soumettre la femme à l’homme ; il préconisait pour elles le port du voile symbole, à ses yeux, de la soumission de la femme à Dieu (unique) aussi bien qu’à l’homme. Cette subordination n’apparaissait pas pour la première fois dans l’Histoire mais elle perdurera, souvent en s’accentuant, au cours des siècles.
Le capitalisme a parfaitement vu le parti qu’il pouvait tirer de ce joug imposé aux femmes. Christiane Marty, membre du Conseil scientifique d’Attac-France est une observatrice attentive et avisée du sort réservée aux femmes. On pourra lire "Impact de la crise et de l’austérité sur les femmes : des raisons de s’indigner et se mobiliser" excellent article aussi documenté que révolté.



Heureusement, les riches sont là !

Bien sûr, on peut penser que tous les appuis sont toujours les bienvenus, d’où qu’il viennent. Parfois, cependant, l’impudence agace.
Monsieur William Gates, dont la fortune personnelle est estimée à 56 milliards de dollars (le PIB du Soudan était en 2009 de 54 milliards, certes il s’agit d’un flux et non d’un stock comme pour une fortune personnelle, mais bon...), vient de remettre au G20 un rapport qu’il a eu la délicatesse de faire traduire en allemand, espagnol français, mandarin et portugais.
La journaliste du Monde qui rapporte la remise de ce rapport titre son article "L’idée d’une taxe sur les transactions financières fait son chemin", montrant qu’un seul être étant là, tout se trouve peuplé !



Ben, quoi les paradis fiscaux ?

Le G20, notamment pendant la présidence française, nous abreuve régulièrement d’annonces relatives à la fin des paradis fiscaux. L’OCDE y ajoute d’ailleurs souvent sa petite musique sur l’air, par exemple, "La Suisse, en terme de transparence, fait des progrès importants qui ont été reconnus".
C’est dans ce contexte que la Suisse a conclu des accords avec la Grande Bretagne et l’Allemagne pour conserver l’anonymat de ressortissants de ces pays et détenant des comptes bancaires en Suisse ; en contre-partie, la Suisse verserait une obole (d’un certain poids, semble-t-il) aux administrations fiscales allemandes et britanniques. Par ces temps de rigueur budgétaire -variante de la protection des propriétaires du capital-, le gouvernement français semble tenté par l’aventure !



Quoi Fukushima ?

Les propriétaires du capital font feu de tous bois, c’est bien connu, même le feu nucléaire !
Se laisser impressionné, en matière nucléaire, par les nombreuses questions non résolues ou sans réponse pour plusieurs, ne serait pas à la hauteur de leur compétence !
Le savoir français dans ces domaines, et sa sécurité hors pair des installations de ce pays, sont immenses ; nous pouvons dormir sur nos deux oreilles et, surtout, nous n’avons pas à nous en mêler.
Irrespectueuse, la Lettre du Conseil scientifique d’Attac-France ne tient pas compte de ces admonestations.



Les prédateurs

Le véritable prédateur "efficace" est celui qui, loup, se fait passer pour agneau. Le monde des propriétaires du capital en regorge. En illustration, on pourra se reporter, dans ce même numéro à "Les propriétaires du capital", sous la rubrique Économie.
Marc Roche est un journaliste belge, aujourd’hui correspondant du quotidien Le Monde à Londres ; il publie aussi dans des journaux britanniques, comme The Guardian. Il connaît parfaitement la banque Golman Sachs à propos de laquelle il a publié chez Albin Michel en 2010, La Banque.
On lira son "La franc-maçonnerie européenne de Golman Sachs" dans Le Monde du 16 novembre 2011.



La Vie des idées, se présente comme "une coopérative intellectuelle, un lieu de débat et un atelier du savoir". La revue, dirigée par Pierre Rosanvallon publie dans de nombreux domaines.
On lira un entretien mené avec Gabriel Zucman, chercheur de l’École de l’économie de Paris, "Les paradis fiscaux : visite guidée"
L’auteur indique que ses recherches conduisent à estimer que les "ménages" détiendraient quelque 6 000 milliards de dollars dans les paradis fiscaux dont le tiers en Suisse où le secret bancaire est un excellent outil pour ce faire.



Le capitalisme ordinaire

En ces temps de plans d’austérité qui se succèdent et vont s’aggravant, alors que les licenciements se multiplient partout dans le monde (le BIT estime qu’il y aura près de 250 millions de chômeurs -bien en deçà cependant du nombre de sans emploi dans le monde- à fin 2011), il est réconfortant de lire dans le quotidien Le Monde du 17 novembre 2011 que, selon le cabinet international PricewaterhouseCoopers, les bénéfices nets des entreprises du CAC 40 en France, dépasseront en 2011 ceux des 2 années précédentes pour atteindre 87 milliards €.
Ainsi sur la période 2005/2011, le profit officiel comptable -qui ne tient évidemment compte ni des évitements fiscaux légaux ni des fraudes- aura été de 477 milliards €.
Ce profit officiel aurait dû conduire à une impôt sur les sociétés (IS), au taux de 33 %, à une rentrée pour l’État de 159 milliards €. Ce n’est pas ce qui a été reçu.



Brèves - Parutions

Imposer par un autre rapport des forces que celles qui ont conduit à la crise dans laquelle se trouve le monde, passe aussi par un changement dans les idées.
C’est ainsi que les idéologues de l’Ecole de Chicaco, sous l’impulsion notamment de Milton Friedman, sont parvenus à déconstruire, cette fois avec le succès que cette école n’avait pas rencontré dans les années 1920, ce qui ne s’appelait pas encore le keynésianisme pour finir par imposer le fameux Consensus de Washington qui prétendait que les marchés constituaient ce que l’on pouvait trouver de mieux en matière de régulation économique. Cette brillante école a conduit à la crise systémique dans laquelle le monde se débat et aux désastres que l’on sait !



Le Fonds monétaire international publie régulièrement des notes d’informations. On pourra lire ici, en français, une note relative à la Côte d’Ivoire.
Sauf à faire un procès d’intention, on ne saurait penser que le fait que l’actuel Président de ce pays, Alassane Ouattara, ait passé plusieurs années au sein du FMI dont il a occupé le poste de directeur-général adjoint, soit pour quelque chose dans les louanges que comporte le rapport.
JC



L’INSEE publie l’édition 2011 de son "Portrait social de la France"
On a là un très riche tableau de la situation économique et sociale en France.
Tous les chapitres présentent un intérêt. De même les "tableaux en ligne" donnent un vue synthétique chiffrée des différents aspects abordés.
JC



Relations internationales

De nombreux travaux de recherche et d’imagination pédagogique sont poursuivis en permanence dans les divers comités locaux d’Attac-France. Souvent malheureusement, ils ne bénéficient pas de la publicité que leur qualité devrait leur offrir. Que les auteurs de ces travaux soient assurés, ici, que La Lettre leur est toute écoute.



Myriam Vander Stichele, chercheuse à Somo, recence tout ce qui manque aux réglementations financières européennes pour répondre aux besoins et attentes des pays en voie de développement. Pour en savoir davantage à propos de Somo, on pourra se reporter au numéro 40 de La Lettre du Conseil scientifique d’Attac-France, Somo .



La publication, par le PNUD et la Banque mondiale, des rapports annuels sur le développement donne l’occasion d’examiner ce qui se discute à propos des indicateurs économiques, particulièrement le PIB.
On pourra lire, dans une note de Jacques Cossart, économiste membre du Conseil scientifique d’Attac-France, "Rapports sur le développement et indicateurs" qui interroge sur la pertinence de la diabolisation, assez courante aujourd’hui, d’un indicateur comme le PIB.
JC



Vive le G194

La dernière réunion du G20 s’est terminée à Cannes le 4 novembre 2011 par une avalanche de communiqués, déclarations et résolutions dont le volume était inversement proportionnel au contenu ! On pourra néanmoins y avoir accès ici. Au passage, on goutera les petits plaisirs que peut procurer la langue française ; c’est ainsi que l’anglais "Strengthening IMF surveillance" devient "Renforcer la surveillance du FMI" qui pourrait laisser espérer que le Fonds monétaire va être surveillé de près. Rassurez-nous, la lecture du paragraphe met fin à de vains espoirs, c’est bien le FMI qui va renforcer sa surveillance !



L’hôpital se fichant de l’infirmerie !

Parmi les centaines de rapports produits tout au long de l’année par le Fonds monétaire international, on trouve des "Financial System Stability Assessment" sur de nombreux pays.
Il publie en novembre 2011 un de ces rapports à propos de la Chine
Si la situation générale, et dans de nombreux pays, n’était pas aussi périlleuse, on pourrait sourire de l’analyse que le FMI formule à propos de l’état du pays et des suggestions qu’il lui fait.



Leur en faut-il toujours plus ?

On lira "Accord de libre-échange UE-Canada (AÉCG) : Les entreprises ne feront pas la loi !"
Attac-France, plusieurs ONG et syndicats dénoncent vigoureusement cette nouvelle agression contre l’intérêt des peuples pour accroître encore les privilèges de ceux qui sont en train de prouver, en Europe, leur appétit illimité en même temps que leur totale incapacité, sauf précisément pour la défense de ces privilèges.
L’AMI de la fin des années 1990 que les mouvements sociaux était parvenus à empêcher malgré une négociation tout aussi secrète que celle qui entoure cet AÉCG serait de retour.
A la question posée en titre, la réponse est clairement, oui ! Seule l’action citoyenne déterminée est susceptible des les arrêter.
JC



Écologie et société

L ’Assemblée générale des Nations Unies a convoqué, du 4 au 6 juin 2012, à Rio de Janeiro au Brésil, une conférence internationale intitulée Rio + 20 . Elle vise deux objectifs : garantir le renouvellement des engagements politiques concernant le développement durable et évaluer les progrès vers les objectifs convenus en matière de développement durable.



Dans les numéros 40 et 41 un débat s’est engagé à propos de la production et de la distribution de l’énergie électrique, sous le titre Enercoop.
Il n’y a là que de bien normal tant à la fois l’accès à l’énergie est crucial pour la citoyenneté dans un monde respectant êtres humains et environnement, tant aussi il est important d’affiner au mieux les analyses. On lira sous ce titre, une nouvelle contribution de Christiane Mary.
JC



Le PNUE (programme des Nations Unies pour l’environnement - UNEP en anglais) a été créé en 1972 dans le cadre de l’ONU pour coordonner l’ensemble des actions des Nations Unies en la matière en même temps que pour prêter assistance aux pays qui souhaitent un appui pour leur politique environnementale.
Cette Agence, dont le siège est à Nairobi, publie en novembre 2011 (anglais) "Keeping Track of our Changing Environment : From Rio to Rio+20".
Le rapport recense vingt ans de données et analyses pour "suivre les traces de notre environnement en mutation : de Rio à Rio +20".



Contradictions

Denise Mendez, militante altermondialiste de longue date, est en particulier très engagée envers les pays d’Amérique du sud dont elle a une connaissance approfondie de plusieurs pays.
On pourra lire "BOLIVIE : LES INDIGÈNES DU TIPNIS REFUSENT LA SANCTUARISATION DE LEUR TERRITOIRE".
A partir des manifestations menées par un groupe de 200 Indigènes environ pour mettre fin à la construction de la route devant traverser, au centre de la Bolivie, le territoire du Tipnis. Elle tente de mettre en évidence les contradictions que doit affronter le Président Evo Morales.



Économie

La Lettre du Conseil scientifique d’Attac-France analyse régulièrement les rapports annuels de la CNUCED et particulièrement les synthèses qu’ils permettent sur les transnationales.
Un des premiers articles, "Le rapport CNUCED 2007" , mettait en évidence l’influence considérables de ces compagnies sur l’économie mondiale et, finalement, sur le monde en général.



C’est peu dire qu’elles font parler d’elles et qu’elles aggravent le tribu payé par les peuples.
On peut lire "Les femmes savantes" dans lequel Jacques Cossart, économiste membre du Conseil scientifique d’Attac-France, dénonce ces turpitudes visant seulement à ne pas toucher à la rémunération des propriétaires du capital.
JC



Les marchés, meilleurs régulateurs ?

La Banque mondiale publie périodiquement un rapport "Food price watch" qui étudie la variation des prix alimentaires tant au plan international qu’au plan intérieur.
L’édition de novembre 2011, comme c’est souvent le cas avec les études de la Banque, offre un contraste saisissant entre la qualité des observations des données chiffrées et la quasi absence de remèdes proposés, hors une sophistication des outils statistiques.



Pour une régulation mondiale légitime et efficace

Dominique Taddéi (lire "Mais qu’attendons-nous ?" dans La Lettre n° 40 ), poursuit son analyse dans "Le deuxième stade de la crise".
On observera que dans les différents aspects de la crise, Dominique Taddéi mentionne, comme beaucoup, la déficience démocratique en insistant toutefois sur" la démocratie de participation de moins en moins représentative".
Dans une première annexe, il énumère dix dispositions à mettre en œuvre pour qu’une véritable régulation mondiale soit "légitime et efficace". Dans la seconde il explicite comment passer du "free trade" au "fare trade". S’il n’utilise pas la terminologie, ses propositions recoupent pourtant le processus de biens publics mondiaux.
JC



L’économie, c’est quoi ?

Sont-ce les marchés, comme on nous le serine de manière obsessionnelle, ou est-ce l’art de tenter de faire vivre ensemble 7 milliards d’être humains le plus correctement possible sans préjudice pour la planète ?
On peut craindre que les marchés ne soient pas remis à leur place dès lors que le PIB aurait été mis au placard (CF. lire dans la rubrique relations internationales de ce même numéro "Les thermomètres qui donnent la fièvre").
L’INSEE a eu la bonne idée de mener une enquête -quelles que soient les limites de l’exercice- à propos "des moments agréables de la vie quotidienne".



Le secret d’une saine économie !

Ce secret, nous répètent à satiété tous ceux qui sont du "bon" côté, est de bien savoir ponctionner les plus pauvres et les moins aisés, qui sont nombreux, pour laisser en paix les riches, qui eux, créent de la richesse !
Parmi les très nombreuses recettes pour ce faire, il en est une qui semble revenir à l’ordre du jour, c’est la martingale "TVA sociale" !
On se souvient que ce grossier subterfuge, en faveur duquel les propriétaires du capital militent activement, consiste à tout faire pour faire baisser l’impôt progressif (notamment les tranches supérieures de l’impôt sur le revenu et l’impôt sur les profits -IS-) en faveur de la TVA qui, de manière parfaitement compréhensible, pèse beaucoup moins sur les classes aisées ; on pourra se reporter à cet égard à une étude de Christophe Starzec du Centre économie de la Sorbonne, CNRS Université Paris 1.



Altermondialisme

Des murs ?

Ériger des murs et se croire protégé est une ancienne pratique de l’humanité.
Les dynasties régnant sur la Chine allaient commencer à bâtir la Grande Muraille il y a près de 2 500 ans et poursuivraient sa construction pendant des siècles ; elle atteindrait, dit-on, près de 7 000 kilomètres !
Élever des fortifications et monter des tours de guet sont une pratique quasi universelle dans les sociétés humaines. Les nombreux exemples, honnis, de la période moderne montrent assez l’inanité de ces chimères protectrices ; pour autant elles montrent aussi les ravages qu’elles provoquent.



Courrier des lecteurs

A la suite de "Quelques commentaires, sur le texte publié par Jean-Marie Harribey suite à l’audition de Paul Ariès" de Fabrice Flippo dans le courrier des lecteurs du n° 41 de La Lettre du Conseil scientifique d’Attac-France, nous avons reçu "Ah..." de Jean-Marie Harribey.



Pour en savoir plus (rapports et données "officiels")


fr

Creative Commons License | Firefox 2 | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Contacter Attac France | SPIP